conclusion

Pour conclure nous pouvons dire que les bases de la perspective se trouvent depuis la préhistoire sous la forme d’une « profondeur » en dessinant les objets éloignés plus petit que les objets plus proches. Il faut ensuite attendre la renaissance Italienne (trecento et quattrocento) pour voir des avancées  significative grâce à quelques peintres-savants comme Alberti, Brunelleschi, Piero Della Francesca et Dürer, ils ont participés à la découverte des théorèmes. A l’heure actuelle la perspective centrale nous parait presque « naturelle ». Une autre utilisation de la perspective se trouve sous la forme d’illusion d’optique, des anamorphoses.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×